mercredi 23 décembre 2015

Entrée plat et dessert



Fenêtre? Porte? J'ai réconcilié les deux, je vous régale.
Attention, rien à voir avec la porte-fenêtre, croisement stérile des deux ouvertures en milieu résidentiel.
Joyeux Noël internautes dont je ne connais pas les noms mais dont je devine déjà la joie non contenue de recevoir un ouvrage élégamment dessiné par Florent Chavouet n'est-ce pas.

vendredi 18 décembre 2015

Fenêtre japonaise 12


Grosse productivité en ce moment, je ne me l'explique pas.
Peut-être mon envie de rendre hommage aux fenêtres, de les remercier de m'avoir souvent aidé ( fermées lorsqu'il fait froid, ouvertes par grosse chaleur, elles permettent souvent de voir plus clair à l'intérieur en journée ) et de me faire pardonner de ne pas si souvent leur parler.
Ne vous inquiétez pas, je vous épargnerai ma complainte de la porte.

mercredi 16 décembre 2015

Surface


Je dis hop hop un nouveau dessin.

lundi 14 décembre 2015

Fenêtre japonaise 11




Il y a bien longtemps que je n'avais pas dessiné de fenêtre.
Voilà donc qui est réparé. C'était assez simple, elle n'était pas vraiment cassée.

lundi 23 novembre 2015

Paraphiste



"Mais Florent, comment fait-on pour avoir une dédicace de toi quand on a acheté un de tes livres?" me pose-t-on régulièrement comme question lorsque je sors dans la rue pour acheter quelques produits.
Devant ce problème à quatre inconnues, je réagis et vous propose de me rencontrer dans un choix de dates adapté à la plupart des emplois du temps et des situations de vie et dont vous trouvez ici, à droite de ce site, un complet récatipula, récapitulatif, j'ai toujours fourché sur ce mot.
Ah oui, précisons, vous devez habiter dans les Côtes d'Armor, à Paris ou à Strasbourg.


vendredi 13 novembre 2015

Chili


D'après beaucoup de gens dans la rue, Schiltigheim c'est avant tout une bourgade où l'on brasse beaucoup de bière. Maintenant dépassons les clichés déjà périmés et consultons les livres d'Histoire importants. Que nous disent-ils?
Sitae Torugum la romaine dresse ses premières pierres aux environ de -20 avant JC. C'est pendant le Haut Moyen-âge, sous la tutelle des princes du Krutnochboghopf, que la cité prend le nom qu'on lui connait. Schiltigheim devient un lieu important du permis de conduire et se spécialise progressivement dans la bière, la première activité étant facilitée par la seconde.
Mais pour l'époque contemporaine, Schiltigheim c'est surtout le souvenir de cet extraordinaire hiver de 1983 qui bâtit tous les records de précipitations neigeuses. La fête fut un peu gâchée par les 769 enfants qui moururent de froid et la polémique qui s'en suivit, dont notre pays est coutumier.
Depuis, pour se faire pardonner, la ville organise un salon du livre jeunesse nommé "Schilick on Carnet", auquel je suis invité.
Je signerai donc là dans 30 minutes mais aussi demain ( samedi ) et après-demain ( dimanche ). Toutes les informations sont ici:
http://www.schilickoncarnet.fr/
Par contre vous ne trouverez rien sur les princes du Krutnochboghopf.

mercredi 4 novembre 2015

L'île Livre








Comme annoncé il y a quelques jours, le PNB de la France s'enrichit d'un nouveau livre dès demain.
Il s'appelle L'île Louvre et fait partie de cette collection entamée il y a presque dix ans par les éditions du Louvre et Futuropolis et qui propose à différents dessinateurs de faire chacun un album selon sa vision du musée.
J'aurais pu, bien évidemment, vous proposer une double centaine de pages sur le panneggio bagnato, la peinture éludorique, le quattrocento italien, le glacis flamand ou la crème bavaroise, mais j'ai choisi l'angle de ceux qui vont au musée, les spectateurs, le public ( les clients pour certains ). Je prends le prétexte d'une journée de visite pour accumuler les saynètes sur la confrontation entre les oeuvres exposées et ceux qui les regardent.
Je devance d'ailleurs une éventuelle question: non je n'ai pas dessiné sur place, malheureusement. En revanche j'ai fait de nombreuses visites, tout seul avec mon cale-pain, à suivre plus ou moins furtivement les visiteurs et à pêcher les bons mots. Les gardiens m'ont également pas mal aidé dans ce domaine.
C'est, encore une fois, sans fil narratif très distinct et un peu décousu mais avec moi vous avez appris à recoudre.
J'espère donc vous avoir convaincus, j'aimerais bien me payer une deuxième île...

mardi 27 octobre 2015

Note bleue


Bonjour!
Que de semaines passées depuis le dernier dessin posté ici, j'entends vos plaintes, je constate les crispations et j'espère que vous n'êtes pas allé sur d'autres sites internet entre temps.
Pour reconquérir votre attention voici plusieurs choses:
D'abord un nouveau dessin qui n'a pas grand sens puisque vous m'accorderez qu'une pastèque aussi grosse ça n'existe pas. A moins que ce soient le vélo et la personne qui aient un problème de taille.
Ensuite, vous pourrez trouver d'autres croquis un peu du même style, sur le site du festival Jazz en Tête de Clermont-Ferrand. Le lien ci-dessous:
http://www.jazzentete.com/index.php/bulles-en-jazz
Je les ai réalisés sur place, pendant les concerts, planqué entre les rideaux de la scène, les enceintes et les câbles qu'il ne faut pas débrancher. 
Et enfin, dernière chose, un nouveau livre signé par moi-même sortira très prochainement ( le 5 novembre ) dans les librairies. Il est la raison de la mise en jachère estivale de ce blog, et je vous en reparlerai bientôt.
Si avec tout ça vous continuez à cliquer ailleurs, et bien je ferai des pastèques encore plus grosses.

lundi 10 août 2015

Shin Yokai 5





Je le sais car je suis très proche de mes lecteurs, la plupart d'entre vous va régulièrement aux toilettes.
Et ce n'est pas trahir un grand secret que de reconnaître qu'il s'agit moins pour vous d'un confort intestinal que d'une retraite spirituelle.
Certains y mangent un cannelé, d'autres se concentrent à leur affaire et quelques uns aiment y relire le dernier Chavouet, en essayant de comprendre qui a fait quoi à Shioguni, Presque tous ont été confronté au Yokai de la dernière feuille ou à son cousin, le Yokai du dernier rouleau.
Quasiment disparu du Japon, suite à un vaste programme de robotisation des sanitaires, il est plus fréquent en France où on le confond parfois avec le Yokai qui dort au fond du trou de la cuvette.
Rien à voir, celui-ci préfère la glaciale faïence de la chasse d'eau, derrière laquelle il apprécie de digérer son papier.
On s'accorde toutefois à le classer dans la grande famille des Yokais des toilettes, dans laquelle on comprend le fameux Yokai angora dont on retrouve les poils frisés un peu partout, le Yokai du mauvais verrou qui empêche la porte de se fermer, ou encore le Yokai Pollock qui aime exprimer ses talents plasticiens par des traces plus ou moins inspirées et débordantes.

dimanche 12 juillet 2015

Surface en double


Conséquence d'une productivité aussi inhabituelle qu'inquiétante, je vous propose aujourd'hui non pas un dessin mais une cinquantaine dont quarante huit se sont malheureusement cassés par terre. 50-48, il nous reste donc deux croquis qui d'ailleurs sont en fait une variation d'une même idée.
Vous êtes plutôt hélico ou bateau? Air ou mer?

mercredi 1 juillet 2015

A l'encre de poulpe


Voilà, c'est l'été, la saison des vacances, du voyage, des plages et des coquillages disposés par terre, des chaises longues et de leur sirop de fraise, des taches de cerises sur le mollet parce qu'après avoir abusé du rosé, vous êtes tombé sur la tarte, mais c'est pas grave vous irez vous nettoyer dans le lagon de Mureorahipa, c'est l'été.
Et donc moi, homo festivus parmi tant d'autres, je m'envole pour l'atoll de Suisse, où je participerai au premier festival de BD de Delémont, ces vendredi, samedi et dimanche-là. Si vous êtes un chocolat, vous avez probablement de la famille dans le coin et ce serait donc une raison supplémentaire pour venir me voir. Et si ça ne suffit toujours pas, sachez qu'il y aura une exposition de pas mal de mes dessins.
Pour des informations plus précises, mieux vaut ne pas trop s'attarder sur ce dessin, mais plutôt sur ce site:

http://www.delemontbd.ch/

jeudi 18 juin 2015

Venez voir Vannes


Oui venez voir Vannes ce samedi et ce dimanche car j'y serai dans le cadre du festival du livre du nom de cette ville, qui m'a invité en croyant un peu naïvement réaliser ainsi une très longue phrase avec peu de ponctuation et encore moins d'importance alors qu'en fait je vais bientôt la terminer puisque je vous ai tout dit et qu'ensuite vous risquez de perdre le fil.

mercredi 3 juin 2015

Cap Capri

Pour rester dans l'esprit breton, je vous propose, une fois n'est pas coutume, de ne pas vous parler de moi, mais de personnes qui m'aiment bien puisqu'ils ont la résignation et la douleur polie, qui caractérisent les gens de misère, de devoir m'accueillir chez eux plusieurs fois l'année.
Ces gens-là Monsieur, sont en train de reprendre une petite chèvrerie située dans les derniers kilomètres de civilisation, puisqu'après c'est l'Amérique ( désolé pour les habitants de l'île de Sein ), au cap Sizun ( la pointe du Raz, pour les non-bretonisant ). Evidemment, vous me voyez venir, je vous parle de ça pour vous réclamer de l'argent, car ils en ont besoin, cette partie-là de la Bretagne n'étant constituée que d'alcool et de vol de bétail.
Il y a donc deux moyens pour aider mes amis: la menace ou une modeste contribution volontaire et frivole par l'intermédiaire d'un site de financement participatif.
Je vous conseille la deuxième solution, même si je n'ai pas les moyens de vous menacer car je ne sais pas où vous habitez. Pour souscrire donc, voici le lien approprié:

http://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/une-fromagerie-pour-la-chevrerie-de-plogoff

Kerboëuche' ch!


mercredi 20 mai 2015

Duguesclin Shima



Saint-Malo assiégée par les félons d'Albion, de Friedrich Straussenbelm, collection bafaroise, musée du romantischme, 1879.

" Les jours sont longs et les nuits brèves. Dans ce compte à rebours angoissant, les sapeurs ennemis enlèvent à chaque assaut quelques mètres qui bientôt tomberont les murs d'enceintes. A la question qui tourmente désormais la cité de savoir si les barbares anglais passeront par dessus ou à travers les fortifications, s'est ajoutée une épidémie de fièvre slovène qui s'est emparée de tout ce qui restait de raison et de retenue dans la ville. Hier les serfs et quelques mainmortables de la rue du gras bouillon ont empalé le sénéchal et rempli ses boyaux avec du Champomy qu'ils se sont lancés mutuellement au visage. Ce matin quelques marmots des faubourgs ont mangé l'ensemble des tuiles du prieuré pendant que leurs parents distillaient les derniers lépreux en un alcool qui permet à la plèbe de tenir encore le coup. Mais bientôt la patience et l'imagination se tariront autant que les pierres qui portent les murailles, aussi vous feriez œuvre de cœur, cher très artiste, de venir enjouer la cité par vos petits dessins marrants tout manga, lors de notre modeste festival Etonnants Voyageurs qui se déroulera ses samedy, dymanche et lundy, 23,24 et 25 du mois de mai."
Agobard de Solidor, bourgmestre de Saint-Malo.

Voici donc la missive que je reçusse des feudataires malouins et à laquelle je répondrasse si je retrouve la bonne concordance des temps.

lundi 11 mai 2015

Café

Je n'ai pas grand chose à raconter, alors dans ce cas laissons place à la musique:
https://www.youtube.com/watch?v=l0KkkBbkbBg
Bonne journée!

jeudi 30 avril 2015

Profondeur



Les montagnes étendues sur différents plans dans une progression de verts denses aux gris opalins devaient dominer par leur masse et leur sévérité le petit village alpin enjoué de détails et de couleurs qu'une composition classique mais élégante avait situé dans la partie inférieure gauche de la page, invitant le regard du spectateur dans une trêve entre premier et second plan, sujet et décor, mise en scène et propos, ou équilibre et cinétisme. Les lacets d'une petite route montagnarde ajoutaient un jeu simple de ruptures de lignes qui tantôt épousaient la pente naturelle d'un relief pour mieux en casser les courbes quelques centimètres plus bas. Le clocher du village donnait le point de mire sans s'habiller de commandement, laissant l'oeil s'orienter dans les alentours, comme un phare incitant plus à la quête qu'à la méfiance. Enfin, discret, sur une façade que l'on devine de Tuffeau fatigué, un panneau annonçait sobrement que Florent Chavouet serait à la Médiathèque de Pontivy ( en Bretagne ) le mardi 5 mai pour le vernissage de l'exposition de ses planches et ensuite le lendemain à la librairie M'enfin à Rennes ( rue Victor Hugo ) à partir de 15h.
Le problème c'est que je me suis gouré dans mes teintes et que les contrastes des montagnes se sont écrasés dans un aplat général. Après, j'ai aussi raté ma perspective, c'est pas du tout l'angle que j'imaginais. Concernant le village, j'avais pas la bonne documentation alors j'ai simplifié, mais de toute façon j'avais pas pris le bon papier pour rentrer dans les détails. Et puis c'est bizarre, les maisons alpines sont pas fabriquées en Tuffeau. C'est là que j'ai commencé à douter, du coup j'ai préféré pas dessiner la route non plus comme ça j'évitais de faire n'importe quoi et je préservais l'ambiance de forêt matinale.
N'en déplaise donc à ceux qui clament un peu rapidement que je suis le meilleur dessinateur du monde ou au moins de quelques continents, il m'arrive de me planter dans une composition un peu trop étudiée. On n'arrive pas toujours à faire ce que l'on veut.
Surtout quand on n'a plus de jaune.

mardi 21 avril 2015

Nature et culture


Injustement confondue avec Toulouse à cause que ça se termine pareil, la cité de Mulhouse fut une première fois reconnue lors de l'expédition de l'Astromius emmenée par le comte de Bourgueuil qui, comme chacun sait, se termina tragiquement par le découpage et la dégustation complète de l'équipe scientifique, nous rappelant ainsi qu'il ne faut jamais faire confiance à autrui.
Cité aujourd'hui apaisée vivant sur ses acquis, la ville n'en demeure pas moins un haut lieu de l'histoire des grandes découvertes au nombre desquelles nous pouvons compter le subjonctif, le vendredi, le pied de table ou encore la puissance des sentiments. Mais Mulhouse c'est aussi une célèbre opérette, "Mulhouse ou les idées siennes" qui aurait inspiré certaines oeuvres de Puccini, et qui demeure une des pièces les plus représentées dans les grandes salles européennes. Enfin, Mulhouse c'est un gâteau populaire, le Mulhousien, mélange d'éclair au chocolat, de tarte au citron et de crème caramel, que l'on retrouve aujourd'hui jusque dans les meilleures pâtisseries parisiennes.
Surtout, Mulhouse c'est la ville où se tiendra le 24 avril 2015 à 15h le premier congrès inter professionnel et éco-citoyen de dédicaces de Florent Chavouet à la librairie Tribulles, 12 passage du Théâtre.

mardi 7 avril 2015

Ile de Pâques



En toute modestie je vous l'assure, sans vouloir jouer les m'as-tu-vu, les parvenus ou les orgueillus, et parfaitement conscient de la crise que traversent le monde de la B-D et du livre en général, je me devais, toutefois, de vous montrer, à vous qui y avez tant contribué, ce que j'ai pu m'acheter avec mes droits d'auteur.
Je n'ai pas à en rougir, ce que je me suis offert je l'ai gagné et ça n'aurait rien changé au sort des autres auteurs si je m'en étais privé. Ca faisait longtemps que j'en rêvais, je pense simplement le mériter. Et aux petites voix mesquines et jalouses qui me reprocheraient l'obscénité d'un tel achat, je répondrai que ce n'est pas si grand et si vaste que ça en a l'air. Il s'agit d'une feuille de papier à grain de 180g d'un format 21x29,7cm, messieurs les inquisiteurs. Je n'en ai utilisé qu'une petite partie ( environ 14x10cm ) et je compte bien profiter de la deuxième moitié un jour ou l'autre.
Si vous voulez voir la preuve d'achat, je vais dans le sud cette semaine. A commencer par Marseille dès mercredi. Tout est expliqué là à droite sur le papier sous l'index. Je serai muni de mon ticket de caisse.


lundi 23 mars 2015

Nouvelle date

Dans son dernier entretien confié au magazine Spirou, Jean Gabin donna son avis sur la nouvelle génération qui lui succédait: "Je ne vois que le jeune Florent Chavouet pour prendre la relève, il a cette sorte de feu glacé et de fièvre irradiante dans son jeu."
Je ne pense donc pas trahir ces propos par ce dessin que le grand acteur aurait certainement trouvé génial.
La librairie Quai des Brumes se situe au 120 de la Grand Rue, et j'y serai samedi chaton.

lundi 16 mars 2015

Cascadeur


Oui, c'est en faisant des cascades qu'on devient cascadeur.
Et par une figure acrobatique périlleuse et inattendue, je profite de ce dessin pour vous apporter quelques précisions et même rectifications sur mes prochaines dédicaces:
D'abord, ajoutez une date, ce jeudi 19 mars, à la librairie "Les mots et les choses", 30 rue de Meudon à Boulogne Billancourt  ( métro Billancourt ), à partir de 19h ( oui, au moment du champagne au salon du livre, j'espère donc que vous viendrez avec des boissons fortement alcoolisées ou de la terrine de saumon ou des canapés d'aubergine. ).
Ensuite le lendemain je signe à Rueil-Malmaison, à la librairie Pile en face, à 19h aussi ( juste une assiette de charcuterie merci ) ( bah si vous avez du vin rouge, oui ben oui merci, non oula juste une verre ). Juste avant je crois qu'il y a une petite entrevue-discussion-jambon-sous-le-menton avec ceux d'entre vous qui veulent me parler et qui en ont gros sur la patate.
Samedi et dimanche je suis au salon du livre, à partir de 16h il me semble, sauf si après la cascade, je fais une nouvelle chute.


mardi 3 mars 2015

Crayon de bois


Récemment exhumé des fonds privés de la fondation Rotchfeller de Pompaincourt, ce lavis maîtrisé et ambigu, réalisé dans la période février-mars 2015 aux Ateliers de la Compagnie des Dessinateurs de France, fait actuellement l'objet d'une exposition majeure sur internet dans le cadre d'un blog de Beaux-Arts agréés.
L'exposition, conçue à la fois dans le respect de l'oeuvre et le souci du public se présente sous la forme d'un article accessible et consultable sur un écran.
Le commissaire de l'exposition nous parle de la démarche qui a reçu le soutien du ministère de la cultivation:
"On sait tous que Florent Chavouet sera en dédicace cette semaine à Paris et à Rouen. C'est pourquoi on a récupéré un de ses dessins. Il est joli je trouve, même si j'aurais pas fait comme ça."

lundi 16 février 2015

Pansé



Alors déjà tu vas te calmer et me parler autrement.
Pardon, j'écrivais à ma tortue de Floride.
Ceux que l'envie de me voir en représentation sociale torture ( de Floride ), pourront soulager leur peine en venant à mes deux prochaines séances de dédicace. La première chez Komikku d'où je ressors toujours complètement saoul, et l'autre à Tours pendant le festival Japan Tour, d'où je repartirai plus sobre si les Tourangeaux ne m'offrent pas trop de Bourgueil ou de Vouvray que pourtant j'adore.


jeudi 5 février 2015

Le prix du train












Entre temps le fauve a remplacé un de mes chats.
Aussi, je serai en dédicace ce samedi à la librairie Kléber, à Strasbourg, à partir de 15h.

mercredi 28 janvier 2015

Iles sous le vent



Un peu d'air frais.
Une dédicace? Pas de problème, je sais faire ça. Il se trouve justement que je signe mes livres ce mercredi, à partir de 16h à la librairie Nicole Maruani, dans le 13ème arrondissement de Paris. On peut donc faire ça ensemble. 
Si malgré ça vous n'êtes pas rassasiés, la ville d'Angoulême m'a organisé un festival samedi/dimanche. Je serai sur l'emplacement du très bon éditeur le Lézard Noir qui réussit à publier dans la même sauce les Moomins, le vagabond de Tokyo et Suehiro Maruo. Il se colle donc en plus Florent Chavouet, vous en aurez pour tous les goûts.


jeudi 15 janvier 2015

Bouillon 2015


Bonne année à tous! Je vous souhaite d'avoir beaucoup de bols!
Voilà donc ma carte. Elle est un peu bizarre peut-être, mais il y a écrit les voeux et le numéro de l'année en question donc elle remplit les charges.
C'est l'occasion aussi pour moi de vous informer de mes nouvelles dates de dédicaces. Demain ( vendredi 16 ) je suis à la librairie Manga Café, dans le treizième arrondissement de Paris, à partir de 16h30.
Les deux jours suivants je reste dans la ville, bref tout est expliqué là sur le petit papier en bas à droite de votre écran.
Je serai accompagné d'une table, d'une chaise et d'un coulis de poivron.
Non pardon d'une trousse avec des crayons, je confonds souvent.